Kendji Girac News

Blog de référence relayant l'actualité de l'artiste


Kendji sourit à la vie - Interview La Provence

Publié par Admin sur 12 Février 2015, 17:21pm

Catégories : #Actualités, #Interview, #La Provence

Kendji Girac, 18 ans, a fait craquer les téléspectateurs avec son sourire de beau gosse et ses musiques pleines de soleil. Son premier disque s'est écoulé à plus de 500 000 exemplaires. Et sa première tournée affiche complet, dont la date de ce soir au Silo. Pourtant, Kendji est le grand oublié des prochaines Victoires de la musique.

 

Comment avez-vous pensé votre première tournée ?

Eh bien, c'est un peu dur pour moi de penser tout ça parce que c'est ma première tournée. Sinon, on a pensé à 5 musiciens, à de belles musiques pour faire danser les gens.

Comment vivez-vous ce succès qui a été fulgurant ?
Je le vis très bien, c'est sûr. Pour moi, c'est un bonheur tout ce qui m'arrive aujourd'hui.

Ce n'est pas un peu étourdissant ?
Non, ça va. Je n'ai pas le temps.

Comment vivez-vous ce changement radical de mode de vie ?
Je le vis bien. En plus, je me retrouve un peu. La vie de la tournée, ça va être le voyage. Je vais sillonner les routes de France.

Votre vie dans le camp avec votre famille, ça vous manque parfois ?
Oui, ça me manque beaucoup.

Vous avez le temps d'y retourner ?
Non. Mais parfois j'ai des petits cousins qui viennent me voir au concert.

Comment vos parents perçoivent-ils ce qui vous arrive ?
Ils sont très contents, très fiers de ce que je fais. Mon père est aussi très fier de m'avoir transmis ce don.

Vous avez donc vécu une enfance très musicale ?
Oui, je suis né un peu dans la musique. Mon père chante et joue de la guitare, mon frère et mon grand-père aussi. On est une famille qui aime la musique. Chez nous, c'est vraiment une passion.

Votre premier disque est paru très vite après la victoire de The Voice. Quel a été votre rôle au-delà de celui d'interprète ?
Je n'ai pas pu écrire, mais j'ai donné la direction, j'ai donné les thèmes. Il y a des chansons qui me ressemblent quand même. La touche que je mets, c'est la touche gipsy, c'est ma touche à moi.

C'est vous qui avez donc lancé ce style de gipsy pop ?
Oui, les morceaux qu'on m'a proposé étaient très pop. C'est moi qui ai ajouté ces influences gitanes. Mais pour mon prochain disque, j'aimerais écrire et composer.

Qu'est-ce qui fait votre succès selon vous ?
Je dirais que c'est mon sourire, ma simplicité. Ma musique aussi, peut-être.

D'où vous vient cette énergie positive ?
Je ne sais pas. C'est naturel chez moi de sourire à la vie. Dès que je me lève le matin, je suis un gars très souriant. Je souris à tout le monde. J'adore mettre les gens à l'aise.

Est-ce que vous vous sentez investi du rôle de porte-parole de la communauté gitane ?
Non, pas du tout. Je ne veux pas être un porte-parole des gens du voyage. Chacun a son rôle. Moi ce que je veux représenter, c'est juste la musique de chez moi qui est très jolie, et des gens qui sont simples et gentils. Après, je ne peux pas représenter tout le monde. Il y a des personnes qui ne sont pas gentilles, pas que chez les gitans d'ailleurs.

Est-ce que vous souffrez des préjugés ?
Non, ma famille et moi, on n'a rien à se reprocher. Après, c'est agaçant de recevoir pour les autres.

Ce soir à 20h au Silo. Complet

SOURCE : LAPROVENCE.COM

Kendji sourit à la vie - Interview La Provence

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents