Kendji Girac News

Blog de référence relayant l'actualité de l'artiste


Longuenesse : tout Sceneo était andalou avec Kendji

Publié par Admin sur 14 Juin 2015, 15:32pm

Catégories : #Actualités, #KendjiTour2015, #Longuenesse

Kendji Girac a ravi ses fans, samedi 13 juin, à Longuenesse. Un public de jeunes et aussi de moins jeunes, pas forcément leurs parents, conquis d’avance par son allure. Le temps du concert, la salle de spectacles était à l’heure de l’Espagne et du flamenco adapté par ce gagnant de la troisième saison de l’émission télévisée « The Voice ».

Axel, 10 ans, et Emma, 7 ans, sont avec leur maman. Qui, sans leur insistance, ne serait pas venue. Tous deux aiment quand « il chante, qu’il danse. Et il est beau ». Certaines mères, par contre, ne s’étaient pas fait prier pour venir à Sceneo.

Des fans de Kendji Girac étaient à Sceneo dès 5 h 30 pour être sûrs d’être au premier rang. L’ambiance était chaude vers 20 h, au sens premier du terme, très chaude même dans la fosse et des spectateurs durent être évacués après s’être évanouis sans qu’on puisse en rendre responsable Kendji Girac.

« On veut Kendji ! »

Des jeux de lumière s’activent. Le public s’anime, une marée de portables s’allume. Mais ce n’est que la première partie avec un groupe de danseurs. Applaudissements polis. Des « Il arrive ou quoi ? On veut Kendji ! » fusent.

Cette fois, c’est la bonne. Les musiciens sont en place et, dans un contre-jour éthéré, IL arrive. Olé, on se croirait arrivé en Espagne. « Bienvenida à Sceneos »… « Merci d’avoir (sic) venu aussi nombreux ! », lance-t-il.

Après avoir chauffé la salle par l’ambiance, il se met à la batterie. Pas pour recharger les accus, il n’en a pas besoin.

Il se fait intimiste quand il dit vouloir « chanter pour toutes les jolies demoiselles dans la salle». Une chanson qui se termine par « Je t’aime », fin à laquelle il ajoute, enjôleur « Je vous aime ».

Les titres se succèdent. On n’entend pas forcément toutes les paroles, notamment en raison de basses saturées qui font vibrer à leur manière. Mais qu’importe : le public connaît les paroles par cœur.

Kendji Girac, d’origine gitane, propose sa version de La Bohème à la sauce flamenco. Le concert est « bientôt fini », annonce-t-il avant de demander s’il y a des Andalouses dans la salle. On ne voit pas beaucoup de femmes ne pas lever la main. Cette fois, ceux qui étaient assis se mettent debout et reprennent les paroles de ce tube.

Excellent à la guitare

Kendji Girac fait mine de s’en aller puis revient dans un tonnerre d’acclamations. Il propose un trio à la guitare avec deux de ses musiciens. L’occasion de montrer qu’il excelle avec cet instrument.

Cette fois, c’est vraiment la fin. Tout le monde se lève encore pour Bella. Les musiciens quittent la scène mais Kendji Girac rejoint les premiers rangs du public. La chasse est ouverte pour les adorateurs à la recherche d’un contact, voire du selfie qui fera date.

Longuenesse : tout Sceneo était andalou avec Kendji
Longuenesse : tout Sceneo était andalou avec Kendji

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents